• RETOUR SUR LA SORTIE DE L'ABSINTHE "PERROQUET"

     ABSINTHE

    Cette nouvelle absinthe produite a Cluse-et-mijoux par "les fils d'emile PERNOT",est la petite derniére de la gamme "les Parisiennes",cette absinthe distribuée et produite pour "vert d'absinthe" la fameuse boutique parisiennes (et online) .
     l'Absinthe Perroquet , bénèficie d'un trés jolie site , uniquement pour elle  ,dont voici en substance le déscriptif d'élaboration.

    http://www.absintheperroquet.com/

    Distillée en alambic, colorée naturellement et réduite à 72°, l’absinthe Perroquet est identique aux absinthes d’antan. Aucune modification n’a été nécessaire pour la rendre conforme à la réglementation actuelle.


    "Confectionnée dans un vieil alambic de marque Egrot, avec une plante d’absinthe cultivée en altitude, à cinq kilomètres de la distillerie, l’Absinthe Perroquet est au plus proche de sa recette originale, tirée du « Traité de fabrication des liqueurs » de Duplais, 1908.

    Les plantes d’anis vert, de fenouil, d’absinthe (et quelques autres qui sont notre secret de fabrication) utilisées pour sa confection sont macérées dans un délicat alcool de vin (comme dans les absinthes anciennes type Pernod Fils) avant d’être distillées lentement.

    Clair, le distillat qui sort de l’alambic, est ensuite coloré naturellement grâce à une infusion de plantes d’hysope, de petite absinthe et de mélisse, qui lui donnent cette couleur verte caractéristique.

    Non-sucrée, l’Absinthe Perroquet est réduite à 72°, comme les absinthes d’antan. Ce titrage lui permet non seulement de capturer le maximum d’arômes lors de la distillation mais aussi de conserver sa belle couleur verte naturelle au fil des années


    L’Absinthe Perroquet est confectionnée par la distillerie Emile Pernot à La Cluse et Mijoux (près de Pontarlier dans le Haut-Doubs, berceau historique de l’absinthe). L’établissement a été fondé en 1890."


    (source : http://www.absintheperroquet.com/ )

     ABSINTHE

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter